Arrêté n°2004-0518/PR/MESN portant organisation de concours.

 

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DU GOUVERNEMENT

VU La constitution du 15 septembre 1992 ;

VU La loi n°48/AN/83/1ère L du 26 juin 1983 portant statut général des fonctionnaires ;

VU Le décret n°2001-053/PRE du 04 mars 2001 portant nomination du Premier Ministre ;

VU Le décret n°2001-0137/PRE du 04 juillet 2001 portant nomination des membres du Gouvernement ;

VU Le décret n°89-062/PRE du 29 mai 1989 portant statuts particuliers des fonctionnaires ;

VU Le décret n°83-101/PRE/FP du 10 septembre 1983 fixant les conditions de recrutement des fonctionnaires ;

SUR Proposition du Ministre de l'Emploi et de la Solidarité Nationale.

 

ARRETE

 

Article 1 : Un concours pour le recrutement de 25 agents aux recettes indirectes est ouvert exclusivement pour les 50 éléments en instance d'intégration auprès de ladite sous-direction.

 

Article 2 : Ne peuvent participer à ce concours les personnes qui au cours de leur apprentissage n'ont manifesté aucun intérêt pour le métier et qui ont brillé par leur absence ou par leur manque de probité.

 

Article 3 : Les personnes autorisées à concourir doivent savoir lire et écrire correctement.

Elles sont intégrées à l'issue du concours dans la Catégorie C des corps des Contributions à moins qu'elles ne disposent d'un diplôme leur ouvrant droit à un cadre supérieur.

 

Article 4 : Ce concours organisé par une commission présidée par Mr. Ali Yacoub, Secrétaire Général du Ministre de l'Emploi et de la Solidarité Nationale.

Elle sera composée des Messieurs :

- Maillot Didier, Conseiller Technique du Ministre de l'Économie et des Finances ;

- Abdillahi Guedi, Directeur des Finances ;

- Said Mohamed Farah, Directeur des Ressources Humaines.

 

Article 5 : Le présent arrêté, sera enregistré, communiqué et exécuté partout où besoin sera.

 

Fait à Djibouti, le 26 juillet 2004.

P. Le Président de la République,

chef du Gouvernement

P.O Le Ministre des Affaires Présidentielles,

chargé de la Promotion des Investissements

OSMAN AHMED MOUSSA