Remonter

 

ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

S.E. Mr ISMAEL OMAR GUELLEH,

A l'occasion dU NOUVEL AN 2003

 

 

DJIBOUTI, Le 31/12/2002

 

 

Louange à Dieu, Que la prière et la bénédiction soient sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.

 

Mes chers compatriotes,

 

En ce jour où nous nous apprêtons à célébrer l'arrivée de l'année 2003, je tiens à vous présenter les voeux les plus chaleureux.

 

Je vous souhaite santé et à celles et à ceux qui l'auraient perdu, de la recouvrer.

 

Aux démunis d'entre nous, je souhaite force et courage.

 

A ceux qui sont affligés et troublés, je souhaite la sérénité.

 

J'adresse à nos aînés tous mes voeux et les remercie de tout ce qu'ils ont pu faire, pour nous tous avec l'aide du Tout Puissant, tout au long de cette année qui se termine.

 

J'adresse mes voeux aux générations montantes que je regarde avec fierté et confiance.

A vous toutes et tous ainsi qu'à vos familles, que vous soyez djiboutiens ou hôtes de notre pays, je vous adresse mes voeux les plus sincères.

 

Mes chers compatriotes,

 

Parce que je suis convaincu qu'il n'y a pas de vie sans désir, ; ce désir viscéral d'appartenir à une terre, une terre d'appartenance qui est notre part de rêve, j'ai essayé comme les années précédentes, avec le soutien de Dieu, de consacrer toute mon action à la consolidation et aux renforcements des fondements du développement économique, social et culturel de notre nation, en ayant toujours pour objectifs d étendre les bienfaits de la prospérité à l'ensemble des djiboutiens.

 

A travers la réalisation d'un développement global, répondant aux exigences de la mise à niveau de notre économie nationale, de l'amélioration matérielle et morale des citoyens djiboutiens, en dotant notre pays de structures solides à même de lui permettre d'affronter les défis auxquels il doit faire face et de s'intégrer de manière positive dans un environnement mondial qui connaît des mutations

profondes et rapides.

 

Le développement global pour lequel j'oeuvre au quotidien, signifie la promotion de notre pays dans tous les domaines économiques, sociaux, culturel et politique, de telle manière que l'ensemble de ses composantes puissent bénéficier des fruits du progrès, aussi bien en terme de catégories sociales que sur le plan spatial.

 

Sur cette base, j'ai demandé, dès mon élection à la Présidence de la République, la conception d'une stratégie intégrée dont l'exécution a pour but de renforcer les structures de notre société, d'intégrer ses différentes composantes et de consolider son tissu social et son unité.

 

Pour cela, il s'agit :

 

- Premièrement : la promotion des régions défavorisée et leur intégration dans la dynamique des développements, notamment en rattrapant le retard en matière d'équipement socio-économique dont souffre le monde rural, du fait de la sécheresse endémique, des conséquences de la guerre civile ou tout simplement de trop concentration des services dans la capitale ; en trouvant des solutions adaptées à la baisse du revenu, à l'analphabétisation et à l'insuffisance des prestations sociales.

 

- Deuxièmement: l'intégration de la jeunesse dans le processus de production, afin de tirer profit de ses potentialités remarquables et de ses compétences au service du développement du pays, en l'incitant à la créativité, à l'innovation, en comptant sur elle‑même, sans négligence, ni hésitation.

 

- Troisièment : l'association de la femme djiboutienne aux activités de développement en lui permettant d'exercer l'ensemble de ses droits, en tant qu'élément agissant et influant de notre nation.

 

- Quatrièment : la lutte contre la pauvreté, contre la marginalisation qui sont contraires aux préceptes même de notre sainte religion, fondée sur un ensemble de valeurs humaines, en premier lieu le renforcement de la solidarité et de l'entraide et la préservation de la dignité.

 

Mes chers compatriotes,

 

Ce processus ne peut aboutir qu'à travers l'orientation de 1 évolution économique et sociale, et sa coordination dans le cadre d'un programme visant à accélérer, par étapes successives, l'intégration de notre pays dans la marche de la civilisation industrielle, scientifique et technologique contemporaine.

 

Ma démarche s'appuie sur une méthodologie capable de transcender les difficultés qui par le passé rendaient difficile la réalisation du changement pour lequel je me suis engagé à oeuvrer pour notre pays.

 

Comme je l'ai indiqué au début de mon mandat, mon ambition et de clarifier le chemin afin de permettre à notre peuple d'emprunter la voie escomptée, dans le cadre d'une orientation visant à consolider l'État de droit , a oeuvrer au service de l'intérêt général, à asseoir la libre initiative et à favoriser l'épanouissement des énergies créatrices.

 

Mes chers compatriotes,

 

En cette période où notre peuple s'apprête à choisir ses représentants au parlement, j'engage les futurs élus à s'y inspirer et en coopération avec le gouvernement, de mettre en oeuvre ces options en veillant à éviter tout ce qui est de nature à aller à l'encontre des règles de liberté, tant dans les domaines politique et économique que social, et ce conformément aux principes consacrés par notre Constitution, étant entendu qu'il ne peut y avoir de développement sans liberté, ni d'émancipation sans esprit d'initiative, qui doit être encouragé en lui réunissant toutes les conditions favorables.

 

Notre arme pour ce faire réside dans notre profonde foi et notre confiance inébranlable en notre capacité à transcender les difficultés, et relever les défis, et en notre ferme détermination à élaborer et proposer des politiques judicieuses et à inciter tout membre du parlement ou du gouvernement à prendre les mesures de natures à réunir les conditions nécessaires à la concrétisation de cette foi et de cette confiance en soi.

 

Mes chers compatriotes,

 

Nul n'ignore que la réalisation du projet de société pour lequel j'oeuvre exige une mobilisation globale de l'ensemble des forces vives du pays.

 

S'agissant de la majorité parlementaire qui soutiendra mon projet de société, les femmes et les hommes qui la composent doivent veiller à ce que les objectifs essentiels qu'ils proposent à notre peuple concrétisent à travers leur réalisation les aspirations légitimes de nos concitoyens pour améliorer leurs conditions de vie, à réunir les moyens d'existence digne, à jeter les fondements d'une société équilibrée au niveau social et spatial, à moderniser les structures productives par le biais de la promotion du produit national, à rehausser le niveau de l'enseignement et de la formation et à les adapter aux besoins de l'économie et aux exigences de l'évolution, tout en préservant les constantes civilisationnelles et culturelles de notre pays et les valeurs de notre identité aussi bien arabo-islamique qu'africaine.

 

Mes chers compatriotes,

 

En vous exposant dans ce message, que je suis heureux de vous adresser, ma vision pour notre pays et les perspectives par lesquels je compte, avec l'aide du Tout puissant, vous demander de continuer à souscrire, il est indispensable qu'il existe une majorité' parlementaire convaincue que l'adhésion à mon programme en tant que méthode privilégiée pour prospecter l'avenir, évaluer les besoins et les moyens, sérier les priorités et suivre une démarche consensuelle constructive avec les différents partenaires, nous permettront, par la grâce de Dieu, de réaliser le progrès, la grandeur et la prospérité que nous souhaitons a notre pays paisible, afin que les bienfaits du développement s'étendent à toutes ses régions, et que toutes les composantes de notre société jouissent des fruits de sa prospérité.

 

Une majorité présidentielle capable de lui accorder tout l'intérêt que mon programme de société mérite, d'adhérer à la concrétisation de ses différents axes et dimensions et à sa mise en oeuvre avec tout le sérieux, la détermination,  l'honnêteté, la rigueur et la droiture nécessaire.             

 

Mes chers compatriotes,

 

Au moment où notre peuple va élire ses représentants au parlement, c'est au sein de L'UNION POUR LA MAJORITÉ PRESIDENTIELLE que je vois les femmes et les hommes capable de m'assister pour réaliser mon programme.

 

En effet, les femmes et les hommes de l'UNION POUR LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE, adoptent comme ligne générale programmatique, une ligne de lutte et d'action tournée vers notre société et prise en charge par notre société, qui intègre les intérêts généraux et les intérêts particuliers les plus légitimes des différentes couches et catégories sociales.

 

La vocation fondamentale de L'U.M.P., sa raison d'être, est de déployer l'action théorique et pratique, la plus large et la plus profonde, sur tous les terrains, pour contribuer à créer les conditions d'une transformation moderne, démocratique et de progrès de la société djiboutienne.

 

Elle orientera l'essentiel de son action vers la mobilisation de notre société, sur une base consciente, faisant de la démocratie une valeur cardinale, à la fois la finalité et le moyen de mon action.

 

A ce propos, il s'agit de combattre les conceptions abstraites de la démocratie qui la limitent à un droit hypothétique et aléatoire et de promouvoir une démocratie fondée sur le droit à la vie, à une vie décente et digne, au travail, à la culture, à la participation pleine et entière à la vie de la cité.

 

L'U.M.P. suit de près cette évolution et s'efforce d'en tirer les conséquences à partir des seuls intérêts de la société, de la Nation et de l'État pour ma part, L'U.M.P. doit refuser d'être un mouvement pour lui-même, un groupe d'intérêts étroits, une chapelle qui viendrait S'ajouter à d'autres qui orbitent autour du champ d'attraction d'une bureaucratie rentière et contribuent, ne serait-ce que par leurs inconséquences, à la reproduire.

 

Elle doit éviter les errements de l'improvisation, de l'analyse superficielle et de la navigation à vue et que des calculs partisans étroits ou des ambitions partisanes,, sectaires viennent interférer avec les exigences d'une analyse et d'une action de fond, les détourner, les dévoyer ou les altérer.

 

L'UNION POUR LA MAJORITE PRESIDENTIELLE doit continuer d'élaborer ses positions en partant du seul point de vue de l'intérêt national et de la société. Elle ne doit pas se contenter de se réclamer d'une ambition stratégique abstraite, mais se donner les moyens politico-économiques, théoriques et intellectuels, la profondeur populaire, sans quoi il est impensable d'agir avec efficacité en faveur des transformations fondamentales nécessaires dans tous les domaines. Mieux, Elle proposera dans la réflexion de fond, elle avancera dans l'élaboration des voies de sortie de crise et de la réponse à la question de savoir quel type d'instrument Elle doit construire pour mettre définitivement en échec les projets conservateurs et édifier l'État républicain moderne dont le pays a besoin pour entrer de plein pied dans l'universalité.

 

Ce qui doit distinguer I'U.M.P. des autres formations politiques, c'est son choix délibéré d'approches et de démarche fondamentale, assise sur un socle solide de culture moderne de premier mouvement majoritaire, de principes, d'instruments et de critères d'analyse, de pratiques et comportement claires et précis qui mettent en avant les exigences du mouvement historique, la perspective résolue de modernité universelle, les intérêts supérieurs de l'immense majorité de notre peuple que nous voulons servir avec sincérité et abnégation.

 

Mes chers compatriotes,

 

A l'ensemble des femmes et des hommes de l'UNION POUR LA MAJORITE PRÉSIDENTIELLE, je leur réaffirme ma confiance, ma sollicitude et ma bénédiction, implorant Dieu de vous assister et de vous accorder réussite et succès.

 

« Dis : oeuvrez , Dieu verra votre oeuvre ainsi que le Prophète et les croyants » (Saint Coran).

 

Mes chers compatriotes

 

Que la paix, la miséricorde et la bénédiction de Dieu soient sur vous