Remonter

 

Discours de Son Excellence M. Ismail Omar Guelleh,

Président de la république à l'occasion de la

 célébration du 26ème Anniversaire de l'Indépendance

 

 

DJIBOUTI, Le 27/06/2003

 

 

 

Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,

Monsieur le Premier Ministre,

Messieurs et Mesdames les Membres du Gouvernement,

Excellences Mesdames et Messieurs les Représentant(es) du Corps Diplomatique, 

Cher(e)s Compatriotes,

 

 

Nous voici réunis une fois de plus dans la cohésion et dans la solidarité, dans la paix et dans l'unité, pour célébrer par la grâce du Tout-Puissant, l'anniversaire de l'Indépendance de notre Nation.

 

C'est avec un sentiment de joie infinie et d'immense fierté que je prends la parole devant vous pour vous exprimer mes vœux de bonheur et de prospérité à l'occasion du 26ème Anniversaire de la République de Djibouti. 26 années se sont coulées depuis ce jour du 27 Juin 1977 ou l'accession à la souveraineté nationale a été officiellement proclamée.

Une naissance à soi qui marqua la fin d'années de lutte, de souffrance, d'interrogations angoissées et d'incertitudes.

 

Une naissance à soi, rendue possible par l'acharnement au combat, la détermination et le don de soi d'hommes et de femmes littéralement portés par le désir de liberté de leurs compatriotes. Je voudrais saisir cette occasion pour rendre un hommage appuyé à toutes celles et à tous ceux qui n'ont pas hésité à mettre en péril leurs propres vies et celles de leurs proches pour que le rêve de liberté devienne réalité. Je voudrais, au nom de la Nation toute entière, saluer pieusement la mémoire de tous nos martyrs, de tous ceux ou celles qui sont tombés sur le champs d'honneur pour leur dévouement et leur esprit de sacrifice qui demeurera à jamais le levain de notre liberté.

 

Je prie le Tout-Puissant pour qu'il leur fasse grâce de sa sainte miséricorde.

 

Une naissance à soi qui coïncida avec la prise de conscience aiguë de nouvelles responsabilités et constitua le point de départ d'une nouvelle mission, un nouveau projet : s'engager dans l'effort collectif de construction d'une nation forte, unie, disposant des outils nécessaires à la prise en charge de sa propre destinée.

 

C'est pétri du sens de cette responsabilité historique que mon Gouvernement a tout mis en oeuvre pour engager une lutte sans merci contre la pauvreté afin de libérer la population djiboutienne du joug de la misère et de son corollaire, l'exclusion. Nous nous consacrons entièrement à mettre en place une politique nationale de lutte contre la pauvreté résolument tournée vers l'action et qui puisse répondre aux aspirations de l'ensemble des composantes nationales.

 

A cet égard, les succès positifs enregistrés raffermissent notre détermination à poursuivre nos efforts en vue d'éradiquer la pauvreté, en s'attelant notamment à l'assainissement des finances publiques, au lancement de projets de développement créateurs d'emplois et de richesses, aux reformes du système de santé et de l'éducation. Nous oeuvrons à promouvoir un environnement institutionnel, juridique et fiscal attractif pour libérer les énergies et promouvoir la création de nouvelles entreprises qui, à leur tour, pourront créer de la richesse et des emplois. Parmi les résultats tangibles obtenus, je voudrais souligner :

 

- La régularité des salaires,

 

- Un marche de l'emploi qui s'ouvre de plus en plus aux jeunes djiboutiens et dont l'expansion attendue est porteuse d'espoirs.

 

- La reforme de l'éducation qui, en dépit des contraintes liées à sa mise en oeuvre, commence déjà à produire les résultats escomptes.

 

- L'amélioration des conditions de vie des populations des districts de l'intérieur. Nous avons entendu le signal d'alarme adresse à notre intention. Nous y avons répondu en nous attaquant aux préoccupations des populations des districts de l'intérieur telles qu'énoncées dans le cahier des doléances qu'elles nous ont présentés ainsi que sur la base des observations que nous avons pu faire lors de nos visites et des études menées par les spécialistes.

 

Bien sur, le chemin à parcourir est long ! Bien sur, tout n'a pas été fait ! Naturellement, bien de missions restent à accomplir, de projets à concrétiser !

 

Mais c'est dans un état d'esprit serein, confiant que nous abordons l'avenir. C'est avec une énergie renouvelle, un engagement plus fort que nous bâtirons ensemble le développement de la Nation !

 

Mon Gouvernement poursuivra ses efforts visant à asseoir une économie viable, seule garante d'un développement durable. Il oeuvrera sans relâche à la consolidation de la souveraineté et de l'indépendance de la Nation.

 

La République de Djibouti continuera à occuper une place centrale dans la région en multipliant ses efforts en vue de l'avènement d'une configuration de la situation régional qui corresponde à la vision qu'elle a toujours défendue : une région en paix avec elle-même, qui s'engage sereinement et pleinement dans la voie du développement afin d'assurer sa survie dans un monde de plus en plus compétitif et ou globalisation peut, si l'on n'y prend garde, signifier exclusion.

 

Éthiopie-Érythrée :

 

Le Gouvernement djiboutien se félicite de l'engagement des parties à résoudre les différends par la voie pacifique. Il nourrit l'espoir que cet état d'esprit constructif continuera à prévaloir pour venir à bout des malentendus !

 

Somalie :

 

Nous réaffirmons notre soutien à la Conférence de Réconciliation Nationale de Nairobi. Le soutien unanime et multiforme que la communauté internationale y apporte permet d'envisager une issue rapide et favorable aux pourparlers. Pour notre part, nous demeurons confiants que la tache n'est pas aussi ardue, pourvu que l'engagement de toutes les parties en faveur de la paix soit réel, soutenu et durable.

 

Cependant, je voudrais souligner la nécessité d'envisager dès à présent la mise en place effective d'un programme de désarmement sans lequel tous les efforts d'instauration de structures de gouvernance viables et fonctionnels risquent d'être réduits à néant. A cet regard, les démarches entreprises par l'Union Africaine sont encourageantes et méritent le soutien de la communauté internationale.

 

La Palestine :

 

Longtemps impuissante ou indifférente à la souffrance insoutenable du peuple palestinien atterré par le cycle infernal d'une violence apparemment sans fin, la communauté internationale sort de sa réserve pour proposer un plan de paix dont nous saluons la clarté de la vision et qui, nous l'espérons, produira les résultats escomptés. La "Feuille de Route" pour la paix au Moyen‑Orient, fruit d'une intense coopération entre les États-Unis, la fédération de Russie, l'Union Européenne et l'Organisation des Nations-unies contient des promesses qui permettent d'espérer une issue pacifique au conflit israélo-palestinien. Il est particulièrement encourageant de constater que les parties concernées y aient donne leur adhésion et se soient très rapidement mis à la table de négociations et ce, en dépit d'un climat rendu délétère par la reprise des violences.

 

Au peuple frère palestinien auquel nous réaffirmons nos sentiments de sympathie et de solidarité, nous lui lançons un appel fervent afin qu'il surmonte ses contradictions internes et sorte grandi de cette épreuve.

 

Ce n'est qu'en concentrant ses forces, en mobilisant toutes ses énergies en direction d'un seul et unique but que l'objectif de voir une Palestine viable, souveraine et indépendante peut se réaliser.

 

Cher(e)s Compatriotes,

 

Grâce à notre volonté, notre esprit de solidarité et notre détermination que nous devons décupler, face à l'adversité et aux défis de tous ordres, ensemble nous triompherons !

 

Puisse Allah nous guider dans notre action !

 

Vive l'Indépendance ! Vive la République de Djibouti !