Séminaire de Réflexion sur l'Action Gouvernementale 2002-2009

Sommaire

Document cadre
Ouverture

Discours du Président de la République

  Thème 1

Stabilité macroéconomique, croissance et compétitivité

Discours du ministre des Finances

Discours du ministre du Commerce

Discours du ministre de la Promotion des Investissements

Hommage du ministre de la Promotion des Investissements au Président de la République

Discours du ministre de l'Équipement et des Transports

Discours du ministre de la Communication

Discours du ministre de l'Énergie

Thème 2

Valorisation du capital humain, accès aux services sociaux de base

Discours du ministre de la Santé

Discours du ministre de l'Éducation

Thème 3

Développement rural, urbain et sécurité alimentaire, habitat et environnement

Discours du ministre de l'Agriculture

Discours du ministre de l'Habitat

Discours du ministre de la Jeunesse

Thème 4

Promotion de la Femme et de la Solidarité, exclusion sociale et lutte contre la pauvreté

Discours du ministre de la Promotion de la Femme

Discours du ministre de l'Emploi

Discours du ministre des Biens Waqfs

Discours du secrétaire d'État à la Solidarité

Thème 5

Gouvernance, décentralisation et sécurité interne et externe du territoire

Discours du ministre de l'Intérieur

Discours du ministre de la Défense

Discours du ministre de la Justice

Discours du ministre des Affaires Étrangères

Discours du ministre délégué à la Coopération Internationale

Discours du médiateur de la République

Discours du directeur du C.E.R.D

Clôture

Discours du Premier ministre

Discours du Président de la République

Document Final

Acte du Séminaire

Acte du Séminaire
Plan d'actions 2009-2011

Séminaire de Réflexion sur l'Action Gouvernementale

2002-2009

Document-Cadre

 

 

 

Le séminaire sur l’Action Gouvernementale a démarré le 02 mai au Palais du Peuple et doit se tenir jusqu’au 09 mai 2009. Présidé par le Président de la République, il rassemble les membres du Gouvernement, de l’Assemblée Nationale, des Conseils régionaux et communaux, des représentants du secteur privé, des représentants d’organisations professionnelles et syndicales, des corps de l’Armée et de la Police Nationale, des départements et directions techniques de l’État, de l’enseignement supérieur, de la Société civile et des notabilités traditionnelles et régionales.

Placé sous le signe du dialogue et de l’écoute, le séminaire a vocation d’offrir, et pour le Gouvernement et pour les citoyens, une tribune  pour passer en revue le parcours réalisé par le pays dans son ensemble.

Original et rare, puisque la première expérience ne date que de 2002, ce séminaire est le rendez-vous national par excellence. Gouvernés et gouvernants, sans prétention aucune, mais confiants en leur pays et en leur unité, traitent d’égal à égal pour analyser le parcours réalisé par le pays ces dernières années et préparer sereinement l’avenir. Oui, un rendez-vous national par excellence parce que voulu et réalisé par le Chef de l’État son Gouvernement et attendu par le peuple.

La crise de la décennie 1990 a été difficile pour le pays, mais a eu le mérite de l’aguerrir. Pour sortir de la crise et connaître le chemin de la prospérité, le pays a effectué un choix important : une transformation radicale du contexte économique, social et politique sous l’impulsion de l’actuel Président de la République, son Excellence Monsieur Ismaël Omar Guelleh.

Son action effrénée a permis d’aller au-delà des espérances en une décennie : d’une situation de faillite virtuelle, la République de Djibouti est propulsée sur l’orbite du développement, tant recherché partout ailleurs, en un temps éclair.  

Évidemment la situation n’est pas idéale, il reste tant à faire, notamment l’éradication de la pauvreté ou l’amélioration de la gouvernance. C’est pourquoi, le séminaire doit servir de cadre de réflexion pour faire le point et repartir à nouveau à l’assaut des obstacles qui restent à abattre. Pour y parvenir il faut une large concertation nationale.

Chaque membre du Gouvernement est invité à présenter le bilan de son département et offrir ainsi les éléments de discussion pour un débat public. A travers cet exercice volontaire du Gouvernement, c’est le Chef de l’État dans son rôle de comptable devant la nation, qui rend compte au peuple de sa mission.