Séminaire de Réflexion sur l'Action Gouvernementale 2002-2009

Sommaire

Document cadre
Ouverture

Discours du Président de la République

  Thème 1

Stabilité macroéconomique, croissance et compétitivité

Discours du ministre des Finances

Discours du ministre du Commerce

Discours du ministre de la Promotion des Investissements

Hommage du ministre de la Promotion des Investissements au Président de la République

Discours du ministre de l'Équipement et des Transports

Discours du ministre de la Communication

Discours du ministre de l'Énergie

Thème 2

Valorisation du capital humain, accès aux services sociaux de base

Discours du ministre de la Santé

Discours du ministre de l'Éducation

Thème 3

Développement rural, urbain et sécurité alimentaire, habitat et environnement

Discours du ministre de l'Agriculture

Discours du ministre de l'Habitat

Discours du ministre de la Jeunesse

Thème 4

Promotion de la Femme et de la Solidarité, exclusion sociale et lutte contre la pauvreté

Discours du ministre de la Promotion de la Femme

Discours du ministre de l'Emploi

Discours du ministre des Biens Waqfs

Discours du secrétaire d'État à la Solidarité

Thème 5

Gouvernance, décentralisation et sécurité interne et externe du territoire

Discours du ministre de l'Intérieur

Discours du ministre de la Défense

Discours du ministre de la Justice

Discours du ministre des Affaires Étrangères

Discours du ministre délégué à la Coopération Internationale

Discours du médiateur de la République

Discours du directeur du C.E.R.D

Clôture

Discours du Premier ministre

Discours du Président de la République

Document Final

Acte du Séminaire

PRESENTATION DU MINISTRE DE L’ENERGIE
ET DES RESSOURCES NATURELLES

SEMINAIRE SUR L’ACTION GOUVERNEMENTALE



Excellence Monsieur Le Président de la République

Excellence Monsieur Le Premier Ministre


Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale

Mesdames et Messieurs les Ministres

Mesdames et Messieurs les Députés et Membres des Conseils des Régions

Mesdames et Messieurs les Représentants de la Société Civile, des Associations et ONG, des Syndicats,

Honorables Invités et Chers Séminaristes,

Vous tous présents ici avez certainement en mémoire la période sombre de graves crises économiques, sociales, financières, de pénurie d’électricité, etc..., auxquels étaient confrontées notre pays et le peuple de Djibouti en 1998 et 1999.

A cette période, pour nos concitoyens Djibouti était un pays en faillite, au bord de l’effondrement, et ils cherchaient par tous les moyens à s’en exiler.

Aujourd’hui, vous tous présents ici pouvez mesurer le chemin parcouru, le développement économique atteint et plus encore vous pouvez appréhender, percevoir, presque toucher, les très prometteuses perspectives de développement social et économique qui se dessinent pour notre pays dans les toutes prochaines années.


Où se place les énergies et les ressources naturelles dans cette perspective de développement ? ; Quelles sont les contraintes et les atouts ? Qu’est ce qui a été réalisé ? Comment améliorer la gestion de ces secteurs ?

C’est ce que je me propose de vous exposer dans cette courte présentation condensée ; la présentation in extenso de la Problématique du Secteur est à votre disposition en rapport avec l’Etat des Lieux du Ministère de l’Energie et des Ressources Naturelles présenté en Conseil des Ministres en Juin 2008.

Le Ministère a en charge l’élaboration des programmes Sectoriels et la Mise en Œuvre de la Politique du Gouvernement en matière d’Energie et de Ressources Naturelles.
Avant tout je voudrais souligner que nous sommes parfaitement conscient que l’Energie reste, par sa rareté et cherté, un obstacle majeur au de développement économique auquel notre pays semble promis sous la direction de Son Excellence ISMAIL OMAR GUELLEH ;

Dans le Secteur des Energies, l’Electricité illustre parfaitement la position et l’importance qui, bien que primordiale, n’en demeure pas moins d’acuité permanente, des services publics de mon département ;

Aussi, avant de vous présenter les multiples projets en cours et les réalisations, Permettez moi en tout premier lieu de vous exprimer mes plus sincères et compatissantes excuses à vous tous présents ici aujourd’hui, et à travers vous à tous nos concitoyens pour les gênes occasionnés par les récents délestages d’électricité.

Nous n’avons qu’une seule centrale thermique et tout problème au niveau de la production est immédiatement ressenti par les usagers. Elle fonctionne avec des produits pétroliers importés d’où la cherté de l’électricité qui greffe lourdement l’économie nationale et est un frein à la création d’industries.

1. Les Projets en cours pour solutionner le Problème de l’Energie.

Nous avons misé en priorité sur la prospection des sources d’énergie nationales, car la recherche d’une énergie d’origine diversifiée, suffisante et bon marché est consigné par la feuille de route du Président comme priorité nationale.

Le Président s’était engagé personnellement dans cette recherche et s’était déplacé presque jusqu’au pôle Nord, en Islande, pour faire relancer la géothermie dans la région d’Assal. Il avait à nouveau rencontré le Président Islandais au sommet sur les Energies Renouvelables à Dubai.
Le projet a réellement démarré avec une société islandaise, REI, et les premiers forages exploratoires sont programmés pour novembre 2009 ; avec une 1ere Centrale Géothermique de 50MW de puissance pour 2012.

L’interconnexion électrique avec l’Ethiopie est en cours de réalisation ; vous avez peut être vu les pylônes le long de la route d’Arta ; et la ligne sera opérationnelle en Avril 2010.

Un projet Eolien et Solaire pour la production de 40MW d’Electricité par l’Eolien, et de 40.000m3 d’eau à partir du dessalement de l’eau de mer par la centrale solaire est en cours d’étude dans la région du Ghoubet par une société américaine MAPLE.
Il s’agit du premier projet combiné Solaire/Eolien de cette taille dans le monde.

Une société indienne HRD s’est engagée à explorer le potentiel géothermique au Lac Abbhé, avec l’objectif de produire 40MW d’électricité.

Le potentiel cumulé d’Energie Géothermique est estimé à plus de 300MW.
Il existe aussi des potentialités de géothermie, exploitables en technique binaire, de 3 à 10MW surtout à Obock et à Arta.

La Maîtrise de l’Energie est une composante importante de gestion durable des Energies.
Un projet de conservation de l’énergie dans le résidentiel avec un volet stratégique et un volet opérationnel a été élaboré et nous recherchons un financement pour le lancer.
Une première action concrète sera, pour montrer l’exemple, le remplacement de tous les éclairages dans l’administration, les établissements publics et parapublics, par des appareils économes en consommation, dans un délai de 2 mois.

La Promotion des Energies Renouvelables, de pair avec la Maîtrise de l’Energie, fait bien entendu partie de nos préoccupations prioritaires ; Nous avons réalisé un projet de promotion de l’Energie Solaire et comptons élaborer un cadre légal et de règlementation des équipements d’Energies Renouvelables pour favoriser l’expansion de leurs utilisations, en particulier par la réduction, voire la suppression des taxes.

2. La Valorisation des Richesses du Sol et du Sous Sol
« La Valorisation de nos Richesses minières constitue un solide socle de création d’emplois et de création de Richesses ».

La prospection minière a connu un essor certain ces dernières années.

L’exploration de l’Or et métaux de base a démarré et la société JB a commencé la phase de forages qui lui permettra de connaître exactement la valeur de chaque périmètre ; Nous avons octroyé 4 permis sur 100km2 dans la région de Gagadé.

Le Sel du La Assal sera exploité industriellement par une société américaine Salt Invest ; les travaux ont déjà commencé avec la construction d’un quai minéralier.
Avec ce projet, et la géothermie, le Ghoubet deviendra un pôle de développement économique, avec la Géothermie et l’exploitation des autres potentiels miniers comme le Gypse et la Diatomite.

La Perlite est en fin d’exploration et nous espérons passer à l’exploitation, avec une production estimée de 50.000Tonnes par An. Le potentiel identifié est de 23millions de tonnes sur le seul site d’Ergaleyta, au sud d’Assal.

Une cartographie des ressources minérales sur tout le territoire national sera réalisée par le CERD.

Hydrocarbures et Gaz
Notre pays entouré de pays soit producteurs soit à potentiels, peut légitimement escompter découvrir dans son sous sol terrestre et maritime du pétrole et du gaz.
L’octroi de permis relativement aux pétrole et gaz, exige de s’entourer de toutes les garanties, en particulier en expertise contractuelle.

Je souhaite avant de conclure vous exposer brièvement les contraintes, les atouts et les propositions d’amélioration pour une gestion efficiente de ces secteurs.

Les Contraintes :
Aussi bien pour les Energies que pour les ressources naturelles, les contraintes sont :
1. Financières – manque de moyens publics pour investir et développer ces secteurs
2. d’ordre organisationnelle au niveau des institutions, par exemple dans le manque de coordination
3. en ressources humaines, par manque d’expertise en matière de négociations
4. Techniques : pas assez de données sur le potentiels du pays dans les domaines miniers, des hydrocarbures, et des énergies renouvelables
5. Institutionnelle : les départements en charge des secteurs Energie et Mines ne disposent ni de moyens humains ni de moyens matériels

Les Atouts :
Nos atouts sont considérables rapportés à la taille du pays ; nous disposons de richesses minières prouvées, dont certaines sont au stade de l’exploitation comme la Ciment, les pierres de synthèse à Ali Sabieh, les eaux minérales, le Sel d’Assal, et bientôt l’Or et la Perlite.
Nous avons également un potentiel considérable en Energie Solaire ; des potentialités en Géothermie entre autres.
Le développement des infrastructures boostera leur exploitation, et permettra la construction d’un terminal gazier dont l’Etude est en cours sous l’égide du ministère du Commerce.

Comment améliorer la gestion de ces secteurs :

1. privilégier la coordination ; une coordination nationale de haut niveau chargée du suivi des grands projets d’Energie, à la demande du Chef de l’Etat, sera mise en place. Et aussi nous coordonnons avec les autres départements concernés un Plan Directeur de l’Energie financé par la Banque Mondiale.

2. Aspect Institutionnel : Adapter le cadre légal, règlementaire et de gestion ; ce travail est en cours avec la BAD; et organiser et doter de moyens les départements en charge pour l’accomplissement de leurs importantes missions

3. Promouvoir la participation du Secteur Privé pour développer ces secteurs ; C’est le cas pour les projets de l’Or, de la Perlite et du Sel, les Eaux minérales; comme de la géothermie à Assal et à Abhhé et du projet Eolien et Solaire du Ghoubet.

Voilà en résumé une présentation succincte des principales activités du département ministériel, qui a sous tutelle l’EDD et la Société des Hydrocarbures, sur la période 2005/2009, et des atouts et contraintes dans la valorisation des Energies et des Mines dans notre pays.

Je vous remercie de votre attention et restons à votre disposition pour répondre à vos questions.


LE MINISTRE
MOUSSA BOUH ODOWA