Séminaire de Réflexion sur l'Action Gouvernementale 2002-2009

Sommaire

Document cadre
Ouverture

Discours du Président de la République

  Thème 1

Stabilité macroéconomique, croissance et compétitivité

Discours du ministre des Finances

Discours du ministre du Commerce

Discours du ministre de la Promotion des Investissements

Hommage du ministre de la Promotion des Investissements au Président de la République

Discours du ministre de l'Équipement et des Transports

Discours du ministre de la Communication

Discours du ministre de l'Énergie

Thème 2

Valorisation du capital humain, accès aux services sociaux de base

Discours du ministre de la Santé

Discours du ministre de l'Éducation

Thème 3

Développement rural, urbain et sécurité alimentaire, habitat et environnement

Discours du ministre de l'Agriculture

Discours du ministre de l'Habitat

Discours du ministre de la Jeunesse

Thème 4

Promotion de la Femme et de la Solidarité, exclusion sociale et lutte contre la pauvreté

Discours du ministre de la Promotion de la Femme

Discours du ministre de l'Emploi

Discours du ministre des Biens Waqfs

Discours du secrétaire d'État à la Solidarité

Thème 5

Gouvernance, décentralisation et sécurité interne et externe du territoire

Discours du ministre de l'Intérieur

Discours du ministre de la Défense

Discours du ministre de la Justice

Discours du ministre des Affaires Étrangères

Discours du ministre délégué à la Coopération Internationale

Discours du médiateur de la République

Discours du directeur du C.E.R.D

Clôture

Discours du Premier ministre

Discours du Président de la République

Document Final

Acte du Séminaire


 

Discours du Premier Ministre

 à l’occasion de la clôture du

 Séminaire De Réflexion sur l’Action Gouvernementale09 mai 2009 

 

 

Monsieur le Président de la République, chef du Gouvernement

Mesdames et Messieurs les Ministres

Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement

Mesdames et Messieurs les DéputésMesdames et Messieurs les Représentants des Collectivités locales

Mesdames et Messieurs les Représentants de la Société CivileChers participants,

 Mesdames et Messieurs, 

 

 

 J’ai l’honneur et le plaisir de prendre la parole en  ce moment qui marque la fin des sept jours de travaux du Séminaire de Réflexion sur l’Action Gouvernementale qui nous a permis de nous rapprocher davantage et de nous exprimer librement en bons compatriotes. Aujourd’hui, nous pouvons être fières de l’échange constructif que nous avons eu à partager ensemble dans le respect et la bonne humeur.  Le Président de la République a déjà parfaitement exposé dans son discours d’ouverture, les raisons de ce second séminaire sur l’action gouvernementale, qui ont toutes pour origine son engagement en faveur du renforcement du dialogue social. 

 Mesdames et Messieurs,  

Ce séminaire se situe à un moment où les effets visibles de la politique gouvernementale sont indiscutables, et qui nous paraissaient irréalisables à l’époque du dernier séminaire de l’action gouvernementale de 2002.  Aussi, ce séminaire, a complété les autres niveaux d’échanges et de concertation, que représentent notre Assemblée Nationale, nos conseils régionaux ou nos annexes de parti et a permis ainsi de mettre directement en rapport les représentants de la société civile et le gouvernement. 

 Il a donné l’occasion aux représentants des associations, des syndicats, des différents acteurs économiques, des jeunes, des mères de famille, de faire part de leurs préoccupations, de leurs inquiétudes mais surtout de leur volonté de mieux comprendre et de participer à l’action gouvernementale. Il a également permis à tous les ministres, peut être trop plongés dans la gestion courante des affaires publiques, de s’arrêter un moment afin de prendre conscience de cette nécessité de communiquer et de mieux expliquer les mesures qu’ils mettent en œuvre. Il permet aussi, le cas échéant, au gouvernement de s’interroger sur l’application de certaines de leurs mesures qui ne sont pas complètement appréciées ou qui rencontrent des carences dans leur mise en œuvre. 

Enfin, ce séminaire a permis à toute la population d’être plus impliquée dans la gestion du pays, et de savoir que, même en dehors des périodes électorales, elle a toujours son mot à dire.  

Mesdames et Messieurs,

 Dans mes prérogatives de coordinateur de l’action gouvernementale, il m’appartient de veiller à ce que le principe de notre gestion de l’Etat soit toujours l’efficacité dans la mise en œuvre des politiques publiques tout en réduisant leur dysfonctionnement. Les ministres sont conscients que le Président de la République a scellé un pacte avec les Djiboutiennes et les Djiboutiens qui a comme base, la confiance dans la vérité et le respect de la parole donnée.

C’est pourquoi, le gouvernement s’engage à mettre au centre de ses décisions et de ses choix, chacun dans son domaine, vos préoccupations qui comprennent principalement la mise en place d’une politique économique efficiente et d’une politique sociale de proximité La politique du gouvernement est emprunte de volontarisme, de courage pour faire face aux difficultés, de ne pas juste se contenter d’essayer mais de parvenir véritablement à améliorer la vie de nos compatriotes dans tous les domaines que comprend notre champ d’action.

J’ai l’ultime conviction qu’avec l’aide de Dieu, notre persévérance trouvera récompense. Nous avons besoin de vous, nous avons besoin de tous les talents, pour accomplir ensemble notre devoir d’action pour améliorer la vie de nos concitoyens qui attendent des solutions mettant une fin à leurs difficultés et à la précarité. 

Monsieur le Président,Mesdames et Messieurs les Ministres,Mesdames et Messieurs les participants,

 Ce séminaire sera une des matrices des politiques et des stratégies que nous allons mener à court et moyen terme. Nous allons réexaminer les chantiers prioritaires à l’instar des recommandations issues de cette semaine de travaux car vos interrogations portent en elles les germes d’un recadrage de nos politiques. Nous avons d’ores et déjà noté, qu’en fonction des domaines, il conviendra de garder le cap toute en recadrant certaines actions, d’en accélérer d’autres et parfois de marquer une pause pour mieux y réfléchir. Sachez qu’à la suite de ce séminaire, tous les Ministres se réuniront autour du Président de la République sur le plateau du Day pour faire une synthèse et une autocritique, mais également pour examiner les mesures qui pourraient être retenues.

 La communication qui a été établie lors de ce séminaire sera poursuivie. Vous serez informés non seulement du résultat de l’analyse des débats, mais ultérieurement des mesures nouvelles que le Président de la République décidera de prendre. L’interrogation sur l’action gouvernementale est le signe de l’intérêt porté à la destiné du pays, elle est saine et légitime, elle est la preuve de la maturité politique du peuple djiboutien et nous pouvons que nous en réjouir. Je vous confirme en effet que tous les ministres ont parfaitement conscience de l’importance du rôle de la société civile pour obtenir le succès de la politique gouvernementale.  

  Cependant, mesdames et messieurs les participants, 

Le pacte que le Président a voulu scellé entre son gouvernement et vous nécessite également un effort de votre part. Celle de votre responsabilité de citoyen envers votre Nation, car l’Etat n’a pas vocation à tout faire ! Nous devons chacun à notre niveau, combattre le climat de l’irresponsabilité et de l’Assistanat. Nous prendrons nos responsabilités et vous devez prendre les vôtres et les enseigner à vos enfants. Nous avons tous un mérite dans la construction d’une Nation unie et solidaire mais nous avons également tous une part de responsabilité dans nos échecs. 

Monsieur le Président de la République,Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs les participants,

  Permettez moi maintenant de remercier en mon nom personnel et à celui des membres du gouvernement, toutes celles et ceux qui par leurs précieuses contribution dans l’organisation de ce séminaire ont permis son bon déroulement. Je pense en premier lieu, aux membres du Comité d’organisation qui depuis deux mois de préparation et durant cette semaine, ont accomplis un travail remarquable par leur volontarisme et leur mobilisation sans faille.

Leur tâche n’est pas encore terminée car ils poursuivront encore ce travail jusqu’à la publication des Actes du séminaire. J’adresse mes remerciements à celles et à ceux qui ont assuré la communication de nos travaux, aussi bien les journalistes de l’audiovisuel et de la presse écrite, nationale et étrangère, les traducteurs, les techniciens et à toute l’équipe de la RTD qui ont assuré la diffusion en direct et ont permis à tous les foyers du pays et de la diaspora de suivre en direct avec nous les travaux de ce séminaire. Un grand merci pour les jeunes hôtesses qui nous ont accompagnées durant une semaine et ont su garder leur sang froid pendant l’inscription de plusieurs dizaines de participants par jours sur les listes des interventions.  Je félicite tous les participants des localités de l’intérieur du Sud et du Nord, qui ont abandonné leurs foyers et leurs responsabilités et accordé une attention particulière à ce séminaire durant cette semaine.

Nous avons beaucoup à apprendre d’eux car leurs interventions nous ont apporté une valeur ajoutée à nos travaux. Je voudrais également saluer la participation active des étudiants, et leur dire combien nous avons été sensibles à leur vif intérêt pour les divers thèmes abordés et donc au devenir de notre pays. Vous avez démontré une fois encore, à tous les membres ici présents, que l’initiative du Président de la République pour la création de l’Université de Djibouti est belle et bien une initiative pertinente. Celle-ci regorge de talents, nous pouvons donc être rassurés car la relève est déjà là ! Je remercie enfin les membres du gouvernement et leurs collaborateurs pour avoir répondu aux attentes des représentants de la société civile, même si ce travail fait aussi partie de leurs attributions, mais je suis fier de constater qu’ils l’ont fait avec un grand sérieux et avec tout leur cœur. Je tiens à préciser que je suis entièrement solidaire avec leurs actions entreprises et seraient responsables avec eux de celles à venir. Nous formons à nous tous une seule équipe et un seul gouvernement. 

Excellence, Monsieur le Président de la République, 

Vous êtes un homme politique avide de mieux comprendre les aspirations et les comportements de la société.  De votre analyse des faits de la société, découle Excellence votre discours de politique du Gouvernement.  Je vous remercie au nom de tous les séminaristes et des membres du gouvernement de votre rôle de grand facilitateur, c’est votre présence continue parmi nous qui a fait le succès de ce séminaire, c’est à vous qu’en revient le mérite. C’est un honneur pour moi d’avoir été chargé d’organiser cet évènement qui, visiblement pour tout le monde ici présents, s’est déroulé dans de meilleures conditions. En votre nom, permettez-moi Monsieur le Président de la République, de donner l’assurance à tous nos compatriotes que leur parole a été entendue et sera suivie d’effets.

 

 Je vous remercie de votre attention.