Séminaire de Réflexion sur l'Action Gouvernementale 2002-2009

Sommaire

Document cadre
Ouverture

Discours du Président de la République

  Thème 1

Stabilité macroéconomique, croissance et compétitivité

Discours du ministre des Finances

Discours du ministre du Commerce

Discours du ministre de la Promotion des Investissements

Hommage du ministre de la Promotion des Investissements au Président de la République

Discours du ministre de l'Équipement et des Transports

Discours du ministre de la Communication

Discours du ministre de l'Énergie

Thème 2

Valorisation du capital humain, accès aux services sociaux de base

Discours du ministre de la Santé

Discours du ministre de l'Éducation

Thème 3

Développement rural, urbain et sécurité alimentaire, habitat et environnement

Discours du ministre de l'Agriculture

Discours du ministre de l'Habitat

Discours du ministre de la Jeunesse

Thème 4

Promotion de la Femme et de la Solidarité, exclusion sociale et lutte contre la pauvreté

Discours du ministre de la Promotion de la Femme

Discours du ministre de l'Emploi

Discours du ministre des Biens Waqfs

Discours du secrétaire d'État à la Solidarité

Thème 5

Gouvernance, décentralisation et sécurité interne et externe du territoire

Discours du ministre de l'Intérieur

Discours du ministre de la Défense

Discours du ministre de la Justice

Discours du ministre des Affaires Étrangères

Discours du ministre délégué à la Coopération Internationale

Discours du médiateur de la République

Discours du directeur du C.E.R.D

Clôture

Discours du Premier ministre

Discours du Président de la République

Document Final

Acte du Séminaire

Discours du Ministre des Affaires Musulmanes
et des Biens Waqfs

Dr Hamoud Abdi Suldan
à l'occasion de la tenue du Séminaire de l’Action Gouvernementale



Excellence Monsieur le Président de la République
Monsieur Premier ministre
Mesdames et Messieurs les Ministres et membres de l'Assemblée nationale
Mesdames et Messieurs

Il m’est agréable de rendre hommage à ce séminaire, qui examine l’action du gouvernement et de jette les bases d'un dialogue politique et social entre les organismes gouvernementaux et les différents acteurs nationaux et les représentants de la société civile et les citoyens.

Cette initiative aura par l'aide de Dieu, un impact positif permettant de redynamiser l'action gouvernementale et l’activer pour atteindre les objectifs fixés par le Président de la République, Son Excellence M. Ismail Omar Guelleh par le biais de diverses initiatives et de plans de développement ambitieux.

Le Ministère des Affaires Musulmanes et des Biens Waqfs s’attelle à renforcer notre identité nationale et de notre appartenance à la communauté Musulmanes à travers le système de valeurs et de modération et la mise en pratique des devoirs prescrits par notre religion Islamique en vue d’approfondir les liens de fraternité, de l'unité et de la solidarité entre les membres de la société Djiboutienne.
Différentes étapes du ministère
La création du ministère est l'une des réalisations du Président de la République S. E .M Ismail Omar Guelleh, qui, depuis son élection à la magistrature suprême en 1999, a tenu à créer le premier ministère qui s’occupe de la supervision et de la régulation du secteur religieux. Au début, un ministère délégué fut crée auprès du ministère de la Justice chargé des Biens Waqfs et des Affaires Musulmanes. Le début fut modeste, où la structure organisationnelle du ministère est composée de la direction des affaires islamiques comportant quatre services, à savoir: le service administratif et financier, service des affaires religieuses, service de l'éducation coranique et de l'orientation, et enfin service de l’éducation familiale. Il y avait aussi la direction des Biens Waqfs . Le ministère délégué est resté pendant toute cette période jusqu’au 2008 où il y a eu le remaniement ministériel du 27 Mars 2008 qui a abouti à la création d’un ministère à part entière, celui-ci devient le ministère des affaires Musulmanes et des Biens waqfs. J’ai eu le privilège et l’honneur d’être désigné à la tête de ce département émergents.
Une année s'est écoulé depuis ma nomination à la tête du ministère qui a subi le changement d’un ministère délégué à un ministère complet. Ce changement reflète l'intérêt prioritaire que porte la direction politique conduite par Son Excellence le Président de la République, à la nécessité de superviser l'organisation de l'espace et religieux dans notre pays et de contribuer à la consolidation de l'identité islamique du peuple Djiboutien. Le Ministère a travaillé sur l’élaboration d'une nouvelle loi pour réglementer le ministère à partir d'un message, d’une vision et des orientations générales. Cette loi a été adoptée au Conseil des Ministres et à l'Assemblée nationale. Un nouveau décret portant réorganisation du Haut Conseil islamique q été adopté aussi. Ces changements institutionnels sont très importants car ils représentent les structures, définissant les différentes étapes qui mènent à la réalisation des objectifs fixés. Et à travers ces structures de gestion administrative mises en place par le ministère, l’on peut mobiliser les ressources et les énergies pour atteindre les buts souhaités.

Composantes du ministère

Le ministère se compose de trois grandes directions à savoir : Direction des Affaires Musulmanes , celle des Biens Waqfs et le Haut Conseil Islamique, en plus de la direction des bureaux des régions qui a été établie dans le nouveau organigramme du ministère pour développer et améliorer la réalité religieuse à l'intérieur du pays et assurer le suivi de toutes les activités qui s’opèrent au niveau national.
La direction des Affaires Musulmanes, comprend les services suivants:
• Service de Hajj et de Oumra
• Service des mosquées et des compétitions coraniques
• Service de la Daawa, de l'orientation et des activités sociales
• Service de communication et des relations

La direction administrative et financières se compose de trois services, à savoir:
• Service du personnel
• Service des finances
• Service de planification, la formation et des projets.

Quelques réalisations du ministère

Parmi les actions réalisées par le Ministère au cours de l'année écoulée, l'organisation du Hajj et de l’Oumrah en s’attachant toujours à chercher à améliorer le niveau de services que nous offrons à nos pèlerins afin d’accomplir les rituels dans les meilleures conditions. Nous essayons d'acquérir d’une parcelle de terrain à la Sainte Mecque pour la construction d’un immeuble abritant en permanence les pèlerins Djiboutiens. Cela aura un impact positif dans la mesure où un logement est garanti pour accueillir les pèlerins.

D’autres activités sont réalisées par le ministère notamment l’organisation du concours national et régional dans sa neuvième édition consacré à la mémorisation du Saint Coran. Ce concours organisé habituellement pendant le mois du Ramadan reçoit le soutien généreux et le haut patronage du Président de la République Son Excellence M. Ismail Omar Guelleh. Plusieurs participants sont venus de la Somalie et du Yémen, du Soudan, de l'Éthiopie et de Djibouti. Notre pays a été en mesure de remporter la première place pour la mémorisation complète du livre sacré, grâce à une session de formation accélérée qui a duré un mois durant en faveur des jeunes Djiboutiens qui participaient à la compétition sous les auspices de grands maîtres spécialisés en la matière. Cela leur a permis d’obtenir de bons résultats à tous les niveaux.
Le ministère a également travaillé pour organiser les causeries religieuses de sensibilisation et d'orientation dans les mosquées et à la radio et à la télévision, et l'intensification de ses programmes et des activités sociales pendant le mois béni du Ramadan. Des aides alimentaires ont été distribuées aux imams et aux prédicateurs, au niveau de la capitale, et dans les régions de l’intérieur, en collaboration avec les organisations islamiques et les organismes de bienfaisance.
Le ministère a organisé plusieurs réunions et ateliers autour des questions revêtant beaucoup d'importance pour la société en général. L’on peut citer à titre d’exemple le symposium sur la modération et le rejet de la violence, et un atelier sur le leadership religieux dans la lutte contre le VIH/SIDA.
Le ministère collabore aussi avec les différents ministères et organismes des Nations Unies et organisations de la société civile dans le cadre du programme de lutte contre le sida et l’abandon de la mutilation génitale féminine.
Le développement de la Direction des Biens waqfs
Parmi les objectifs auxquels le ministère se concentre, l’on peut citer le développement et la modernisation de la direction des Biens waqfs, an partant du climat favorable que connait notre pays au plan économique et social. L’administration des Biens Waqfs reçoit le soutien et l’attention particulière du Président de la République, qui a donné ses instructions pour l'attribution de parcelles de terrain en faveur du Waqfs dans le but d’y implanter des projets d’investissements. La direction des Biens waqfs œuvre pour la promotion de ce secteur en adoptant une stratégie globale visant à élargir ses activités et augmenter ses ressources par le biais de projets d'investissement à haute rentabilité et faisabilité économique. Dans ce contexte, les objectifs de la direction sont établis comme suit:
- Le maintien des actifs des waqf et la revitalisation de cette tradition sociale,
- La promotion de l'investissement pour développer les revenus générés contenant par les Biens Waqfs.

La direction des Biens waqfs avait préparé des études pour des projets rentables et qui nécessitent des financements par des bailleurs de fonds. D’autres part, le nombre de mosquées gérées par la direction s’élève à 28 mosquées. Elles sont situées notamment dans la capitale, sauf une seule mosquée est située à Arta.
Concernant les actifs des Biens Waqfs, ils sont constitués généralement de vieilles bâtisses et d'anciennes maisons et boutiques, dont 41 boutiques et maisons sises au quartier commercial et 114 maisons et boutiques sises dans les quartiers populaires.

D'autre part, la direction des Biens construit actuellement une clôture sur le cimetière de PK12 grâce au soutien de Son Excellence le Président de la République. La longueur de la clôture est estimée à 3600m, un premier tronçon a été achevé de 1070 avec l'aide de l’armée et de la gendarmerie nationale et de Djibouti Telecom. Il reste 2530 m à achever. En outre, la direction est entrain de reconstruire une partie de la clôture du cimetière d’ Oumbouli .

Le Haut Conseil Islamique

Parmi les actions menées par le ministère, la restructuration du Haut Conseil Islamique, afin de lui permettre le bon fonctionnement, la clarification des ses objectifs et la séparation de ses compétences avec la direction des Affaires Musulmanes. Ainsi le rôle du Haut Conseil devient une institution de consultation qui s’occupe de la jurisprudence islamique et l’élaboration des études et de recherches scientifiques en matière religieuse. Le Haut Conseil est composé des organes suivants: le Secrétariat exécutif, la Haut Instance de Fatwa, le comité des sciences du Coran et de la Sounna et Le Comité de Recherches et des Etudes et des Bibliothèques.

Le Secrétaire Exécutif du Haut Conseil Islamique supervise les activités et assure la coordination entre les différentes instances et comité du Haut Conseil. Il supervise les études et les recherches et les bibliothèques, prépare le plan d'action et les programmes qui rentrent dans le domaine de ses compétences.

Ces modifications sont compatibles avec les aspirations du ministère par l'intermédiaire de sa mission et de sa vision dans le développement et le renouvellement de l’action religieuse.
Les membres des différents organes du Haut Conseil ont été nommés par décret présidentiel, en conformité avec les spécifications scientifiques précises en rapport avec la nature de chacun des instances. Les activités menées par le Haut Conseil consistent à l'ouverture de plusieurs centres de mémorisation du Coran, et il ya un plan pour ouvrir des centres dans chaque région de la République et la création de bibliothèques qui propagent la vraie culture religieuse. Il y a aussi un autre aspect très important qui est celui de la Fatwa ou l’harmonisation des règles régissant l’émission de l’avis religieux. Nous attachons une grande importance à uniformiser les sources de la fatwa et les superviser pour ne pas créer de malentendu chez de gens. Cela nécessite le renforcement du rôle de la Haute Instance de Fatwa afin de simplifier les questions religieuses selon une approche de facilitation et de modération et d'éducation.

Conférence des Oulémas de l’Afrique de l'Est

La semaine prochaine, notre pays abritera une conférence régionale sous le thème: les musulmans d'Afrique de l'Est .. Réalité et perspective. Elle est organisée conjointement par notre Ministère en collaboration avec la Ligue du monde islamique. Plusieurs personnalités influentes ont été d'invitées pour prendre part à cette rencontre inédite. Ont été également invités des chercheurs et des intellectuels du monde arabo-musulman. Cette conférence se penche sur la modération et l’étude de certains aspects historico-culturels de la région de la Corne de l'Afrique et de l'Afrique de l'Est, et ouvre de nouvelles perspectives au service de l'islam et des musulmans dans cette étape sensible que traversent la région et le monde entier.
La tenue de cette conférence est une occasion de renforcer le rôle et la vocation régionale de Djibouti, conformément aux orientations tracées par Son Excellence le Président de la République visant à construire un espace de stabilité, de tolérance et de coexistence entre les nations et les peuples.
En marge de cette conférence, une rencontre est organisée entre les Oulémas Somaliens invités pour la circonstance. C’est une occasion à ne rater pour prendre des positions claire à l’égard de ce qui se passe dans ce pays afin de mettre fin à la spirale de violence et arrêter l'effusion du sang et de se prononcer clairement vis-à-vis du processus politique qui a aboutit à l’élection du président Cheik Charif et la formation d’un nouveau gouvernement de transition.

En guise de conclusion, j'adresse mes remerciements et mes reconnaissances pour l'appui important et généreux que reçoit le ministère de Son Excellence le Président de la République afin de réussir sa mission et renforcer l'identité islamique du peuple Djiboutien et dans le but de propager une approche culturelle de modération et de tolérance.

Nous implorons Allah pour qu’Il nous aide à réussir notre devoir et aboutir à la réalisation de modernisation et de développement de tous les services du ministère en vue de jouer un rôle dans le processus de développement national.

Merci de votre attention