Remonter

 

DISCOURS

A L’OCCASION DE LA REMISE

DU RAPPORT ANNUEL DU MEDIATEUR

 

jeudi 10 mai 2001

 

Monsieur le Médiateur de la République,

De prime abord, il m’importe de vous féliciter pour votre louable action de Médiation qui s’inscrit incontestablement dans le souci et la recherche constante du gouvernement de la Répub1ique d’une plus grande rationalité de la gestion administrative et du renforcement de  l'État de droit dans toutes les sphères de 1’Administration publique Djiboutienne.

 

Je tiens à rappeler que certes la Médiature de la République est une institution nouvellement créée mais il n’en demeure pas moins que c’est une institution qui trouve son fondement et une assise rée1le dans nos traditions pastorales car 1’appel à l’arbitrage pour la résolution des conflits sociaux constitue un élan naturel aux Djiboutiens.

Vous conviendrez donc avec moi que la charge qui vous est dévo1ue, est lourde de Responsabilité puisqu’elle appelle de votre part un jugement équitable et vous confère ainsi une place honorable au sein de notre société.

Conscient de l’importance des missions de cette institution qui tend à l’amélioration du fonctionnement des administrations, je ne doute aucunement des difficultés auxquelles vous avez confrontées par sa mise en place. En effet, il faut rappeler que l’Administration publique Djiboutienne a pendant longtemps bénéficié d’un pouvoir et d’une main mise sur les administrés.

 

Le renforcement des actions de cette institution que vous dirigez, permettra aux administrés de disposer de recours lorsqu’ils s’estiment lésés.

Je vous encourage à poursuivre votre  action d’information et de sensibilisation sur le rôle de la Médiature de la République auprès des usagers de 1’Administration. Ces derniers doivent prendre connaissance des modalités de saisine, de ses pouvoirs et surtout du fait que c’est une personnalité indépendante.

La Médiature de la République doit permettre un rapprochement entre les Administrés et les administrations de l'État, les établissements publics et tout organisme investi de service public dans la perspective d’une Administration efficace et performante.

 Elle doit simplifier et humaniser la protection et la défense des administrés.

Par votre action, Monsieur le Médiateur, des nombreux conflits administratifs ont été résolus et pourront l’être à 1’avenir au bénéfice des administrés ou partenaires de l'État sans qu’il soit fait appel à la procédure judiciaire.

Ce qui permettra un désengorgement de l’appareil judiciaire.

Monsieur le Médiateur,

Je conçois que la complexité de 1’instruction des dossiers et 1’obstination ou 1’inertie de l’Administration nécessitent une action tenace et continue.


Grâce à votre dynamisme, vous avez su avec peu de moyens entreprendre des actions positives qui ont doté cette nouvelle institution d’une base solide.

Je vous y encourage et réitère mon soutien indéfectible à toutes vos actions.