JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

 

Déclaration de la Politique

 Générale du Gouvernement

 

Monsieur le Président

Messieurs les Députés,

 

Notre nation est à l’orée d’une nouvelle ère, synonyme de l’avènement d’une société nouvelle, en adéquation avec nos réalités politiques, économiques, sociales, technologiques et culturelles, aujourd’hui en phase de mutation.

Nous mesurons, en cette période particulière, à leur juste valeur, la grandeur des sacrifices consentis, des efforts produits et des progrès réalisés par notre Nation depuis son accession à la souveraineté, sous la conduite éclairée de Son Excellence le  Président El Hadj Hassan Gouled Aptidon.

La République de Djibouti a ainsi pu faire face aux sacrifices requis pour la défense de son Unité et pour le règne de l’Égalité et de la Paix en son sein.

La République de Djibouti, grâce à l’abnégation de la Communauté nationale, a réussi à maîtriser ses grands équilibres fondamentaux sans porter atteinte à son développement économique.

Nous mesurons, aujourd’hui, la grandeur de la tâche qui nous reste à accomplir.

Aujourd’hui, confiant dans notre détermination, rassurer de la solidité de nos institutions, fort de notre patrimoine culturel et spirituel, riche de nos potentialités humaines et de nos ressources naturelles, notre pays se prépare à accéder au monde du XXI Siècle, par la grâce du Tout Puissant.

L’élection du président de la République S.E. ISMAÏL OMAR GUELLEH représente un moment historique pour notre peuple et démontre à cet égard la vigueur de notre démocratie, gage de la modernisation de notre pays.

Ce processus est le résultat de la volonté de la communauté Nationale de s’engager dans une dynamique de progrès.

C’est dans ce mouvement que réside l’atout majeur dont dispose le Président de la République et le Gouvernement pour conduire le PACTE POUR LA DYNAMIQUE DU PROGRES, qui constitue le fondement de son programme, dont le Gouvernement a l’honneur de présenter à la représentation nationale aujourd’hui les grandes lignes et dont le Président de la République invite les forces vives du pays à adhérer afin qu’ensemble nous fassions la réalité vivante de demain.

 

Monsieur le Président,

Messieurs les Députés,

 

Le Gouvernement doit aujourd’hui faire face à des défis de portée historique, dans un contexte d’attentes sociales multiples.

La croissance économique et la création d’emplois, la mise à niveau du tissu économique, la réforme de l’Administration et de la Justice, la maîtrise des équilibres et de notre intégration régionale, la réforme du système éducatif, la démobilisation, la formation professionnelle et l’insertion dans la société, la solidarité et la justice sociale représentent autant de leviers qu’il est impératif d’actionner pour affronter ces défis.

A cette fin, une nouvelle approche de la gestion gouvernementale s’impose.

Les réponses satisfaisantes à ces nombreuses attentes passent par une action qui s’inscrit dans le temps, fondée sur une vision stratégique et sur une approche globale et cohérente, qui implique de fixer des objectifs impératifs, d’encadrer les comportements de nos concitoyens et de doter l’État et les acteurs économiques et sociaux d’instruments de visibilité permettant d’évaluer les enjeux de l’avenir et de parvenir à

une meilleure intelligence des évolutions.

La démarche du Gouvernement sera à la fois globale et de proximité territoriale. La décentralisation inscrite dans une politique globale et volontaire d’aménagement du territoire, constitue à cet égard un choix fondamental du gouvernement.

La responsabilisation des communautés de base sera mise en œuvre.

La démarche participative, à travers la création des Conseils régionaux, et l’implication des acteurs socio-économiques, sera privilégiée par le gouvernement comme gage d’efficacité et de responsabilité, fondement d’une confiance durable.

Le Gouvernement s’attellera à mettre en place les mécanismes et les institutions susceptibles de contribuer à approfondir et à élargir le champ de la démocratisation de la vie sociale et politique.

 

Monsieur le Président,

 

La réforme de l’administration et de sa modernisation constituent un objectif essentiel du gouvernement.

Notre ambition est de bâtir une administration efficace, resserrée sur ses missions essentielles, dotée des ressources répondant à ses besoins réels, soucieuse d’offrir un service public de qualité et au moindre coût et à l’écoute constante de son environnement.

A cet effet, la remise en ordre des structures administratives, l’engagement dans plus de déconcentration, la lutte contre la complexité et la lenteur administrative, l’instauration de nouveaux rapports entre l’administration et les citoyens notamment par la mise en place du MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE, constituent autant de volets essentiels du Gouvernement.

Le Gouvernement s’attellera, d’une part, à redéfinir la gestion des ressources humaines dans l’administration publique sur des bases rationnelles, afin d’en accroître les performances et d’en maîtriser les effectifs et, d’autre part, à réunir les conditions d’une gestion publique moderne.

Cet effort s’appuiera sur les forces vives et les compétences réelles que recèle notre administration. Il se matérialisera dans l’engagement de l’ensemble des membres du Gouvernement à traduire cette volonté en un pacte de gestion saine.

Conformément à ce pacte, les Ministres ordonneront leurs actions autours de trois préalables :

- un préalable d’ordre éthique qui implique de lutter contre toutes les formes de déviance, d’abus de pouvoir et d’impunité ;

- un préalable de gestion rigoureuse, transparente et économe ;

- des deniers publics ;

- un préalable d’ordre relationnel fondé sur l’écoute et le service des citoyens et de l’entreprise.

 

- Monsieur le Président,

 

- Une démocratie, soucieuse des règles de droit, ne peut souffrir que le doute pèse sur la transparence, l’équité et la célérité de la Justice. Le justiciable doit avoir la certitude que la loi est la même pour tous. La réforme de la Justice est le chantier qui prendra une place privilégiée dans l’action gouvernementale. Le gouvernement agira avec toute la rigueur nécessaire afin de valoriser l’éthique professionnelle, et définir

les responsabilités, et ce, conformément aux orientations contenues dans les déclarations du président de la République.

- Le gouvernement poursuivra le mouvement de modernisation de la Justice, en prêtant une grande attention à l’adéquation des lois avec l’environnement social et culturel, au travail pédagogique qu’elles impliquent auprès des acteurs économiques et sociaux.

- Le Gouvernement agira avec toutes les professions et les composantes du secteur de la justice en vue d’une mobilisation nationale autour d’un programme national de modernisation et de moralisation de notre système judiciaire. 

Dans cette perspective, il est résolu à relever les capacités de l’administration de la justice, à améliorer la couverture judiciaire sur la base d’une carte judiciaire qui s’insérera dans le processus de décentralisation, à accorder une grande importance à la formation des juges et des auxiliaires de justice, à entamer l’expérience des

tribunaux itinérants et à continuer à améliorer les conditions de vie à l’intérieur des prisons.

 

- Monsieur le Président,

- Honorables Députés,

 

- La défense des droits de l’Homme, tels qu’ils sont Universellement reconnus, demeurera l’une des orientations essentielles du gouvernement.

- Dans ce cadre, le gouvernement continuera d’œuvrer dans le sens de la promotion de la culture des droits de l’Homme, il encouragera la mise en place de procédure d’assistance juridique et de conseil aux populations les plus démunies.

 

- Monsieur le Président,

 

- Une croissance économique élevée, durable et génératrice d’emplois sera l’un des objectifs prioritaire du gouvernement.

- Un tel objectif est d’autant plus impératif que notre insertion dans les contextes internationaux et régionaux implique l’économie de notre pays dans une dynamique dont il faut maîtriser les retombées sociales et optimiser les effets.

- La compétitivité est, à cet égard, une exigence de l’heure. La mise à niveau de notre tissu économique, dans le cadre de notre accession à la Facilité d’Ajustement Structurel renforcé, sera un chantier prioritaire du Gouvernement. La compétitivité de notre pays est l’affaire de l’ensemble des partenaires économiques et sociaux, qui sont appelés à dépasser toute forme d’attentisme et à œuvrer à la dynamisation de notre économie.

- Une croissance forte génératrice d’emploi dépend, d’abord, du niveau de l’investissement.

- L’entreprise est à la fois un lieu privilégié de production de richesses, mais elle est, aussi, un espace de vie et de relations sociales.

- Aussi, le gouvernement développera-t-il les mécanismes d’une concertation institutionnalisée entre les partenaires économiques et sociaux, au bénéfice de la croissance et de l’emploi et de la résorption du déficit social.

- Ce faisant, il demeurera soucieux d’instaurer la confiance, la transparence et la visibilité économique nécessaire à une élévation du niveau de l’investissement.

- A cette fin, une stratégie de croissance, basée sur des choix sectoriels, tendant à améliorer l’efficience du tissu productif sera élaborée et mise en œuvre.

- Elle s’appuiera sur une politique de promotion de nos exportations dans le cadre du développement du marché régional, fondée sur un élargissement et une diversification de notre offre, la redéfinition des mesures incitatives et une rationalisation de la réglementation des échanges extérieurs.

- Le dispositif d’incitation à l’investissement national et étranger s’appuiera sur la simplification des procédures, la clarification des modalités d’application du code des investissements et la création d’une structure nationale unique de promotion de l’investissement.

- Le gouvernement activera la modernisation des textes juridiques en vue d’améliorer l’environnement institutionnel de l’entreprise et de l’adapter aux standards internationaux, notamment par l’adhésion de notre pays à l’OHADA.

- Il oeuvrera à améliorer et à densifier les infrastructures, en particulier le parc industriel et la zone franche et agira dans le sens d’une maîtrise du coût des facteurs matériels de production, en particulier en développant l’exploitation de la géothermie binaire afin de réduire le coût de l’énergie et améliorer nos capacités hydrauliques.

- Le Gouvernement est par ailleurs résolu à faire aboutir le programme de privatisations, dans un cadre de transparence et de célérité. Il poursuivra sa politique d’assainissement et de rénovation du secteur public, en recourant, notamment, à des contrats-programmes permettant d’inscrire la politique des entreprises et établissements publics dans le cadre de la stratégie gouvernementale, d’évaluer leur performance et de responsabiliser leurs instances de gestion et de contrôle.

- Le gouvernement est décidé à dynamiser le secteur bancaire et financier en vue de mieux mobiliser l’épargne, et de diversifier et faciliter l’accès des entreprises, en particulier les PME, aux sources de financement à des conditions favorables.

 

- Monsieur le Président,

 

- Le gouvernement est déterminé à asseoir ses programmes sur une base financière solide, respectant les exigences des équilibres macro-économiques et financiers. La Loi de finance exercice 2000 sera l’occasion d’examiner plus précisément l’État de la situation économique et sociale. Étant donnée la précarité des finances publiques, le gouvernement s’emploiera à élargir sa marge de manœuvre budgétaire, afin d’être en mesure d’infléchir les tendances dans le sens des objectifs poursuivis par son programme économique et social.

- A cette fin, il oeuvrera à simplifier le système fiscal, à l’adapter aux implications d’un désarmement tarifaire de nos offres de services et à le stabiliser dans le long terme.

Il agira de manière à élargir l’assiette fiscale, à lutter systématiquement contre l’évasion et la fraude, dans la perspective d’un allégement de la pression et d’une meilleure équité fiscale.

- Le gouvernement est déterminé à promouvoir une nouvelle culture basée sur l’économie des dépenses publiques et allant dans le sens d’une réduction du train de vie de l’État par une lutte systématique contre le gaspillage, par l’établissement de normes d’établissement des dépenses publiques, l’amélioration de l’efficience et de l’impact social de ces dépenses, la lutte contre la corruption.

- Parallèlement le gouvernement est résolu à clarifier les procédures de passation des marchés publics et à impliquer davantage les opérateurs nationaux. Il veillera à consolider les comptes du budget de l’État et à renforcer le contrôle parlementaire en matière d’exécution des dépenses publiques.

- Le Gouvernement gérera de manière active la dette extérieure mais surtout la dette intérieure afin d’en alléger le poids sur le budget de l’État, à travers une stratégie utilisant toute la panoplie des techniques de traitement de la dette et avec le soutien attendu des bailleurs de fonds.

 

- Monsieur le Président,

 

- Le défi de la modernité passe fondamentalement par une nouvelle culture où l’élément humain occupe la place centrale.

- L’action du gouvernement retiendra donc comme priorité essentielle la mise en œuvre d’une réforme du système d’éducation et de formation afin d’offrir les mêmes chances à tous les citoyens pour accéder au savoir, à la modernité, à la culture et à l’emploi.

- Cette réforme qui sera basée sur les valeurs morales et spirituelles qui fondent notre identité, valorisera le capital humain, mobilisera les ressources humaines disponibles dans le système éducatif, et reposera sur la solidarité nationale et les principes du service public.

- Cette réforme visera, d’abord, à résoudre le problème de l’analphabétisme , en s’appuyant sur une mobilisation nationale et la participation de la société civile.

- Le gouvernement visera à assurer dans l’horizon le plus rapproché possible, la généralisation de la scolarisation, afin d’étendre l’enseignement fondamental à tous les enfants de 6 à 15 ans, y compris le milieu rural et pour les filles, à renforcer l’enseignement secondaire et technique et à poser les premiers jalons de notre première Université. 

- La réforme s’attachera à améliorer les programmes de formation et les méthodes pédagogiques, elle prendra en compte la maîtrise des langues nationales, une ouverture conséquente sur les langues étrangères, la capacité de communication, de réflexion et d’initiative, une bonne connaissance des disciplines scientifiques, et une généralisation des nouvelles technologies.

- Le Gouvernement encouragera et encadrera, également, l’enseignement privé. Il oeuvrera à assurer l’adéquation entre l’éducation, la formation et l’emploi.

 

- Monsieur le Président,

 

Le gouvernement mènera une politique scientifique et technologique volontariste fondée sur l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale, à travers la définition d’axes prioritaires de recherche et la création d’un fonds national pour la recherche.

- Dans le domaine de la culture, le gouvernement donnera la priorité à l’intégration de notre patrimoine culturel dans la vie économique et sociale citoyenne, à la valorisation de sa diversité dans toutes ses formes d’expression, ainsi qu’à la promotion, par le biais de la coopération, du partenariat, d’institutions cultuelles efficientes à même de permettre à notre pays de s’insérer de façon productive dans le monde du savoir et de la communication, à réaliser un développement suffisant en matière de production et de diffusion culturelle.

 

- Monsieur le Président,

 

- La réussite et l’efficience de tout projet de développement passent par la reconnaissance de la pleine citoyenneté de la femme et la prise en compte de son rôle.

- C’est pourquoi nous considérons comme un élément essentiel de notre action, la mise en place d’une stratégie globale qui tend au renforcement de la position de la femme, vise à combattre toutes les formes de discrimination subies par les femmes et à livrer leurs potentialités créatrices.

- Pour conforter la stratégie de mobilisation de la jeunesse, force dynamique de notre société, la lutte contre le chômage et la promotion de l’emploi des jeunes constituent un objectif prioritaire du gouvernement.

- Il s’attachera ainsi à améliorer les conditions du vécu quotidien des jeunes, et à combattre la marginalisation dont ils sont souvent victimes. Il veillera également à mettre en place une politique nationale active d’encadrement socio-culturel des jeunes, apte à assurer le développement d’une culture nouvelle et à accroître les potentialités créatrices des jeunes.

- Il oeuvrera dans ce cadre, à développer une stratégie nationale de promotion du sport et des infrastructures sportives, encouragera et coordonnera les initiatives publiques et privées tant au niveau de la capitale que dans les districts.

 

- Monsieur le Président,

 

- Soucieux des besoins des populations défavorisées, le gouvernement est par ailleurs déterminé à réduire le déficit dans le secteur de l’Habitat, et celui du logement social en particulier.

La stratégie dans ce domaine sera axée en particulier sur la lutte contre la spéculation foncière, la mobilisation de terrains constructibles, l’encouragement de la construction de logement par les salariés, la lutte contre l’habitat insalubre, l’encouragement du secteur privé à s’engager dans la promotion de l’habitat, le développement de nouveaux mécanismes de financement, la relance du logement locatif. Le gouvernement entend accorder un intérêt particulier à la protection de l’environnement qui a une place majeure dans notre stratégie de développement humain durable.

- C’est ainsi qu’il prendra soin de mettre en place un programme de développement pour promouvoir une culture environnementale. Ce programme, tout en mettant en place une législation et des normes adoptées, encouragera l’utilisation technologique propre et l’emploi d’énergies renouvelables.

 

- Monsieur le Président,

 

- Dans le cadre de la politique sectorielle, le gouvernement mènera une politique agricole volontaire et cohérente afin de permettre à notre agriculture de réunir les conditions de réussite de notre sécurité alimentaire.

- Pour sauvegarder les ressources halieutiques, le Gouvernement renforcera la structuration du secteur de la pêche, veillera au démarrage de l’exploitation du port de pêche qui participera à la valorisation des différentes composantes de cette filière ainsi qu’à la promotion de la condition des gens de la mer.

- Dans le secteur touristique, le gouvernement envisage de mettre en application un plan d’action avec l’OMT afin de lancer le développement de ce secteur. Aussi, il renforcera la formation, veillera à la promotion du tourisme local par l’amélioration, l’animation et l’accueil, à la diversification des produits touristiques.

 

- Monsieur le Président,

 

- Le Gouvernement est résolu à mettre en œuvre une politique étrangère dynamique et constructive qui, à l’heure de l’ouverture des économies et de la mondialisation, devra contribuer, outre le raffermissement des relations avec les pays frères et amis, à la promotion économique de notre pays et à l’attraction des investissements étrangers.

- Il agira, dans tous les cas, en conformité avec les principes qui ont toujours déterminé les positions de notre pays, à l’égard des grandes questions régionales, africaines, arabo-islamiques et internationales.

- Et ce, sur la base des directives du Président Ismaïl Omar Guelleh et qui sont fondées sur le respect de la légalité et du droit international et sur la résolution des différends par la voie pacifique et le dialogue.

- Le Gouvernement ne cessera de réaffirmer que la réalisation de la paix, de la stabilité et de la coopération économique dans notre région est subordonnée à l’instauration d’une paix durable.

 

- Monsieur le Président,

 

La priorité des priorités du gouvernement demeurera l’intégrité territoriale et la paix dans notre pays. Je voudrais en cette occasion et devant la représentation nationale, rendre un hommage appuyé, au nom de la Nation et du Président Ismaïl Omar Guelleh,

Représentant Suprême de la Nation, aux Forces Armées et de Sécurité

qui demeure le symbole de l’Unité Nationale pour le dévouement, le courage et le sens du sacrifice qu’elles n’ont cessé de faire preuve au service de cette cause sacrée.

- Je prie le tout puissant, d’avoir en sa sainte miséricorde, tous les martyrs, civils et militaires qui ont payé de leur vie le devoir de défendre la paix et l’intégrité territoriale de notre pays.

 

- Monsieur le Président,

- Messieurs les Députés,

 

- S’appuyant sur les principes du dialogue et de la transparence, le Gouvernement entend poursuivre ses rapports avec le pouvoir législatif sur la base d’une étroite collaboration dans le respect des principes de séparation des pouvoirs.

- Cette collaboration s’attellera à rechercher l’efficacité, la consolidation des traditions de dialogue et la réalisation de l’intérêt général .

- Avant de conclure mon propos, permettez-moi, Monsieur le Président de remercier l’honorable Représentation Nationale et votre personne, pour son aimable attention.

 

 

                                                          Par le Premier ministre

BARKAT GOURAD HAMADOU

 

 

Page d'accueil - Sommaire du JO