JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI

 

Résolution n°2/AN/98/4ème L appuyant l'entente inter-communautaire dans la région de GOBAAD.

LA COMMISSION PERMANENTE DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE

- réunie le 08 septembre 1998 dans la salle des Commissions de l'Assemblée Nationale ;

A- convaincue de la nécessité absolue pour les communautés nationales de vivre en paix, dans l'entente et la compréhension, de leur volonté commune de régler leur différend par le dialogue et la concertation, de renforcer et de consolider leurs liens historiques et culturels pour l'épanouissement social des populations nomades et rurales en particulier ;

B- considérant que sans une paix durable et sincère, tout véritable développement est compromis quelle que soit la volonté qu'on y mette ;

C- exprimant sa volonté de concourir à la paix, à la stabilité, à la consolidation de la démocratie, gages d'un développement humain durable, dans les différentes régions du pays ;

D- reconnaissant le rôle de chef de file que joue le président de la République en matière de prévention des conflits et de rétablissement de la paix aussi bien à l'intérieur des frontières nationales qu'au niveau de la sous-région ;

E- appuyant les efforts déployés par le président de la République, chef du Gouvernement, pour la sagesse et la volonté inlassables en faveur de la paix aussi bien à l'intérieur du pays que dans la sous-région ;

F- se félicitant de l'entente intervenue entre les communautés nomades de la région de Gobaad ;

G- rappelant les liens historiques de religion, de fraternité, de sang, de bon voisinage, de partages des ressources, d'entraide et d'assistance mutuelle qui ont toujours caractérisé les populations nomades et rurales ;

H- consciente de la nécessité de revivifier ces liens quelque peu altérés par l'exode rural et par des considérations matérielles ;

I- consciente également des conditions climatiques exécrables, de la sécheresse et de la raréfaction des zones de pâturages auxquelles sont confrontées les populations rurales ;

********

1- apprécie à sa juste valeur l'entente historique intervenue entre les communautés rurales de la région de Gobaad, mettant ainsi un terme aux accrochages inter-éthniques ;

2- prie Allah le Tout puissant de faire en sorte que cette paix et cette entente perdurent dans l'avenir et qu'elles se consolident davantage ;

3- rend hommage aux chefs coutumiers, aux autorités administratives locales ainsi qu'à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin au retour de l'entente, de la stabilité et de la sérénité dans les campements nomades, et salue l'esprit constructif dont ils ont fait preuve ;

4- félicite le président de la République pour son implication personnelle, son engagement et ses efforts inlassables en faveur de la paix ;

5- loue le courage et la sincérité politique du chef de l'État, El Hadj Hassan Gouled Aptidon, animé par une bonne volonté, l'amour pour son pays, le respect des droits de l'homme et de la dignité humaine et qui a soutenu cet heureux événement par une visite symbolique pleine d'émotions;

6- exprime ses encouragements à toutes les personnes qui oeuvrent en faveur de la paix et de la réconciliation nationale et les incite à persévérer en vue de redoubler d'efforts pour solidifier cet acquis plus que nécessaire ;

7- exhorte le Gouvernement de donner, dans ses programmes de financement des projets, la priorité au développement intégré des zones rurales, à la sédentarisation et rechercher surtout à impliquer davantage les populations concernées dans les consultations et prises de décisions dans leur région en vue de renforcer la bonne gouvernance pour un développement humain et économique durable de ces zones ;

8- soutient tous les efforts visant à instaurer une compréhension et une entente mutuelles entre les communautés et à promouvoir une véritable "culture de la paix" ;

9- invite et encourage les populations locales à se regrouper au sein d'associations, de coopératives, de mutuelles et de syndicats en vue de créer des projets de PME en commun harmonieusement multiethnique et appelle le Gouvernement, les ONG et les organisations internationales à soutenir et encadrer ce genre d'entreprises en vue de souder les liens solides et de créer des centres d'intérêts communs ;

10- charge son président de transmettre la présente résolution, qui sera publiée au journal officiel, au président de l'Assemblée Nationale qui la transmettra à son tour au président de la République, chef du Gouvernement.

Fait à Djibouti, le 08 septembre 1998
PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE

 

Page d'accueil - Sommaire du JO