Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH,

Président de la République de Djibouti, Chef du Gouvernement

 

Le Parcours Politique

L'analyse du parcours politique de Mr. lsmaïl Omar Guelleh est éloquent à plus d'un titre pour qui souhaiterait saisir les éléments ayant contribué à cette étoffe de leader et de stature d'homme d'État.

Ses années de formation et de maturation s'articulent autour de trois étapes-clé :

1-La période de lutte pour l'indépendance au cours de laquelle Mr. lsmaïl Omar Guelleh a fait preuve d'un engagement très actif qui entraîna en 1974 son éviction du corps de la sûreté générale. A partir de cette date, il metta toute son énergie pour insuffler un nouvel élan à la L.P.A. ( Ligue Populaire Africaine) présidée par Gouled.

Durant cette période cruciale qui façonnait le destin de la future nation, il participera activement à la sensibilisation des citoyens à l'indépendance. Ses fréquentes participations aux Conférences internationales et l'expérience ainsi acquise lui ont permis d'être désigné comme membre de la délégation de la L.P.A.I. chargée de mener des négociations sur l'indépendance à Paris en 1976.

2- Le 27 Juin 1977 date de la proclamation de l'indépendance, le Président de la République l'appelle à ses côtés pour lui confier la lourde responsabilité de Chef de Cabinet. Il n'a que 30 ans. Proche collaborateur du Président, le jeune Chef de Cabinet doit aussitôt gérer deux défis majeurs auxquels est confronté le nouvel État :

· en assumant la lourde tâche de la sécurité intérieure et extérieure du pays

· en maîtrisant les risques d'affrontements inter-éthniques

Dans ce contexte régional en ébullition, la jeune république a su faire preuve de pragmatisme en faisant respecter ses principes de neutralité.

M. lsmaïl Omar Guelleh a ainsi fait preuve de ses grandes qualités professionnelles et s'affirme comme l'interprète de la politique de Gouled.

Militant du R.P.P. depuis sa création le 4 Mars 1979 puis président du Comité Central en 1981, il dirigera la commission culturelle du parti. En 1987, il intègre la plus haute instance politique de la formation et devient membre du Bureau Politique.

3- Lors de la signature des Accords de Paix entre le Gouvernement et le FRUD, ses qualités de fin politicien se sont montrées déterminantes dans le processus de négociation qui déboucha sur la signature des Accords de Paix du 24 décembre 94 et du 12 mai 2001et ceci sans le recours à la médiation d'un pays tierce. Fort de ce succès politique et suite à la tempête qui secoua le parti en 1996, M. lsmaïl Omar Guelleh accède au poste de 3ème Vice Président du Bureau Politique. Ainsi son dévouement, sa riche expérience, sa défense acharnée des intérêts du pays, son sens de l'humilité, de tolérance et son souci constant de servir l'État justifient légitimement son ascension dans l'appareil politique autant de qualités qui le distinguent de l'ensemble des candidats virtuels à la fonction présidentielle et le classent ainsi dans l'infime catégorie d'hommes politiques qui ne laissent pas indifférents ceux qui les approchent.

L'homme de l'Alliance RPP-FRUD

L'homme que l'Alliance entre le rassemblement Populaire pour le progrès (RPP) et le front de la restauration de l'Unité et de la Démocratie (FRUD) ont choisi comme candidat aux élections présidentielles n'est pas un inconnu pour ses compatriotes.

Depuis l'indépendance, les djiboutiens l'observent et l'accompagnent dans le paysage politique national. La cinquantaine, l'allure posée et la poignée de main chaleureuse, Monsieur lsmaïl Omar Guelleh, par ses capacités naturelles et grâce à un mouvement consensuel autour de son nom, est devenu le leader idéal de sa formation politique. Homme de communication, chef d'orchestre, fin diplomate, stratège doté d'une vision aiguë et profonde de la réalité socio-politique de son pays, le candidat du RPP a toujours mis ses compétences au service de l'État.

L'histoire parle pour lui. Son passé d'indépendantiste, son dévouement, son rôle de régulateur durant les heures de tension à l'intérieur du pays et sa parfaite appréciation des intérêts de la nation, sont autant de faits qui ne sont pas passés inaperçus auprès de ses compatriotes. Né le 27 novembre 1947 à Diré Dawa (Ethiopie), M. lsmaïl Omar Guelleh est le fils de Omar Guelleh ayant fait parti dans les années trente, de la première vague d'instituteurs " autochtones'' avant de travailler pour le compte de la compagnie du chemin de fer reliant l'Éthiopie à Djibouti. M. lsmaïl Omar Guelleh est aussi le petit-fils de Guelleh Batal, une des grandes figures des notables djiboutiens qui cosignèrent le traité additif avec la France. 

 

RETOUR