République de Djibouti
              Unité -- Egalité -- Paix
Communiqué de la 12ème Séance du Mardi 16/05/2017

 
Conseil des Ministres
Travaux de la 22ième séance du Conseil des ministres du 21/11/2017
  1. Projet de Décret fixant les conditions et modalités de réexportation des produits pétroliers.
  2. Projet d’Arrêté portant adoption du Budget prévisionnel 2018 du Laboratoire Central du Bâtiment et de l’Equipement.
  3. Projet d’Arrêté portant affectation d’une parcelle de terrain au Ministère de l’Energie, chargé des Ressources Naturelles.
  4. Projet d’Arrêté portant attribution d’une parcelle de terrain à la Société SOCOPI.
  5. Projet de Décret portant nomination.
  6. Projets de Décret portant nomination.
  7. Projet de Décret portant nomination au Ministère de l’Education National et de la Formation Professionnelle.
Lire l'intégralité du communiqué
 
Dernier Journal Officiel
Journal Officiel N°21 du 15/11/2017
Lire l'intégralité du Journal Officiel
 
Palais Présidentiel

 


Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République et Chef du Gouvernement, a eu lieu ce Mardi 16/05/2017, la 12ème Séance du Conseil des Ministres.



Ont été examinés et approuvés les textes suivants :

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Communication sur la formation technique et professionnelle.

Le Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle a fait une communication au Conseil sur la formation technique et professionnelle. Il rappelle que notre système de l’Enseignement Technique et Professionnel (ETFP) prend appui sur les priorités et les engagements du gouvernement et conformément à la feuille de route du chef de l’Etat, le département de l’éducation s’est fixé comme objectif la mise en place d’un système national de l’Enseignement Technique et Professionnel répondant aux besoins des entreprises en termes de compétences et aux attentes des jeunes en matière d’insertion professionnelle. Des nombreuses actions ont été entreprises sur l’amélioration des formations dans les filières, notamment l’achat des équipements et matériels didactiques dans les métiers mécaniques de l’énergie, de la conduite routière. Il souligne la mise en place d’une nouvelle architecture de l’Enseignement Technique et Professionnel avec des multiples voies de formations et d’accès à la qualification pour absorber les flux de plus en plus importants des sortants de la 9ème scolaire. L’objectif de cette stratégique est d’améliorer le système éducatif notamment la formation professionnelle et la qualité de l’offre. Il a indiqué également que son département a développé des formations professionnelles initiales et modulaires de courte durée conduisant à l’obtention d’un Certificat de Formation professionnelle, notamment en direction de jeunes sans métiers ou sortis prématurément du système éducatif classique. Environs 3000 jeunes de la capitale et des régions ont bénéficié chaque année d’une remise à niveau scolaire et de formation de plus 17 métiers. Dans le cadre du renforcement des capacités, les enseignants, les conseillers pédagogiques, les chefs de travaux et chefs d’établissements ont bénéficié d’une formation continue en ingénierie pédagogique et à la pratique du métier en entreprises. La finalité derrière ce processus est d’avoir une politique de valorisation du capital humain à travers l’Enseignement Technique et Professionnel. Le Ministre a fait part également de la réussite de la 1ère édition de l’Olympiade des métiers dont l’objectif vise à valoriser les jeunes qui ont fait un choix de l’Enseignement technique et professionnelle, contribuer à la reconnaissance du système national de l’ETFP et faciliter l’accès à l’emploi de jeunes. Ces actions ont permis de rehausser et d’améliorer la qualité de l’enseignement technique et professionnel. En perspective, il est prévu de poursuivre la réforme engagée à travers la mise en place d’une stratégie nationale de l’ETFP en collaboration avec les partenaires privés et publics, l’élaboration d’une loi d’orientation de l’ETFP, la création des centres de formation initiale des enseignants, l’octroi des bourses d’études aux bacheliers de l’ETFP, la généralisation de l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans les centres de formations. Ces initiatives s’inscrivent d’une part dans la politique du gouvernement de mettre sur le marché du travail des jeunes compétents dans le secteur professionnel et d’autre part permettre d’attirer des investisseurs à la recherche de savoir faire et qualification professionnelle. 

Projet de Décret portant modification du Décret n°2015-095/PR/MENFOP portant modification du Décret n°89-062/PRE du 29 mai 1989 portant statut particulier des fonctionnaires.

Le projet de Décret a pour objet la modification de l’article 1er du Décret n°2015-095/PR/MENFOP. Ce nouvel texte a pour finalité de réduire le nombre d’années de service qui était de 15 ans à 10 ans pour les professeurs de l’Enseignement Technique. Pour répondre efficacement à la nouvelle stratégie de développement de l’enseignement technique et professionnel, ce projet vise à renforcer et de relever la qualité des enseignements-apprentissages et procéder au recrutement des inspecteurs pour combler le gap des personnels de contrôle. Ce texte  vise à affiner nos ressources et de répondre aux besoins du terrain en termes de personnels d’encadrement et suivi. L’adoption du projet de Décret s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement visant à valoriser et soutenir l’enseignement technique et professionnel qui concourt au développement du pays. 

SECRETARIAT D'ETAT CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES

Communication sur les programmes mis en œuvre.

La Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Sociales a fait une communication au Conseil relative au bilan des différents programmes sociaux et rappelle que les objectifs assignés à son département sont de développer un cadre technique pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Il s’agit de sortir du domaine de l’assistance sociale classique pour aller vers une autonomisation des populations pauvres et personnes vulnérables. Pour relever ces défis, une politique et des programmes novateurs et des mesures ont été entrepris dont l’objectif est la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations. Sur le plan de la protection sociale, plusieurs programmes et projets ont été mis en place notamment dans les domaines de transferts sociaux, notamment le Programme National de Solidarité Famille lancé en 2016 avec le transfert de 30000 FDJ par trimestre qui a couvert plus de 4000 ménages, celui d’assistance multiforme destiné aux étudiants vulnérables de l’Université de Djibouti issus des régions, le Programme d’Assistance Sociale Santé (PASS) dont l’un des objectifs concerne l’amélioration de l’accès à la gratuité des soins qui a permis à 11000 ménages d’être enregistré et bénéficié de la gratuité des soins à travers la carte du PASS, et enfin le projet de coupon électronique destiné à la période de soudure en faveur des populations pauvres et vulnérables. Ces projets visent à apporter des réponses concrètes aux attentes et diligentes des populations en ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie et une meilleure redistribution des fruits de la croissance. Dans le domaine de la micro finance, les efforts se sont focalisés afin de favoriser l’émergence et la structuration du secteur de la micro finance, où plus de 2 milliards de volume de crédits ont été déboursés. Ce levier financier a permis aux populations d’avoir accès aux crédits et de leur permettre de développer leurs propres activités génératrices de revenus. En perspective, il est programmé d’améliorer l’accessibilité des jeunes et des femmes aux opportunités de création de revenus et d’emplois et de mettre en place des soutiens financiers et d’accompagnement pour démarrer leurs projets. Ces programmes sociaux mis en œuvre visent à apporter une assistance particulière aux  personnes en grandes vulnérabilités en vue de réduire la pauvreté et amélioration leur condition de vie.

MINISTÈRE DU TRAVAIL CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L’ADMINISTRATION

Projets de Décret portant nomination.

Sont nommés :   M. Ali Daoud Abdou, Secrétaire Général du Ministre Délégué, chargé du Commerce,   M. Said Guelleh Dabar, Directeur Général des Impôts par intérim,   M. Mohamed-Kadar Abdoulkader Guedi, Inspecteur des Finances,   M. Abdi Farah Idleh, Inspecteur Général à l'Inspection du Travail et des Lois Sociales,   M. Mahammad Obakar Moussa, Conseiller Technique du Ministre Délégué chargé du Commerce et Mme. Koina Omar Dahelo, Conseillère Technique du Ministre du Travail.

Communication

Le Ministre de la Communication, chargé des Postes et des Télécommunications a fait un compte rendu sur la participation de la délégation conduite par le Président de la République à la 3ème Edition du Transform Africa qui s’est tenue du 10 au 12 mai 2017 à Kigali.
 
Le Ministre de la Défense a fait un compte rendu sur ses participations à la 4ème Session Ordinaire du Parlement Panafricaine et à la Conférence Internationale sur la Somalie qui se sont tenues respectivement du 06 au 09 mai 2017 en Afrique du Sud et du 11 mai 2017 à Londres. Il a fait part également de sa visite de travail qu’il a effectué au Royaume d’Arabie Saoudite du 24 au 29 avril 2017 dans le cadre du renforcement des liens de coopération militaires entre les deux pays. Il a fait rapport de la visite à Djibouti du Vice-ministre parlementaire japonais de la défense.

 
 
Copyright ©2017 - Secrétariat Général du Gouvernenement
Djibouti
La Constitution
Présentation Générale
Régions
Investir à Djibouti
Les Symboles
La Présidence
Biographie du Président
Prérogatives du Président
Discours du Président
Conseil des Ministres
Le Gouvernement
Composition
Attributions des Ministères
Les Institutions
Assemblée Nationale
Conseil Constitutionnel
Commission Nationale de la Communication
Médiateur de la République
Conseil Supérieur de la Magistrature
Le Journal Officiel
Présentation
Dernier Journal Officiel
Recherche des textes